Compatibilité du VMZINC et contacts interdits

 



 


Compatibilité du VMZINC avec d’autres matériaux de construction

Éviter tout contact direct avec le béton frais, la chaux, le bitume, le mortier et toutes les surfaces porteuses et les matériaux de construction qui peuvent contenir des matières nocives pour le VMZINC.


Compatibilité du VMZINC avec les autres métaux

Par ailleurs, l’eau ne doit jamais ruisseler d’un métal à potentiel électrolytique élevé vers un métal à potentiel électrolytique inférieur. En effet, dans un milieu humide, il se produit un couple électrolytique entre les 2 matériaux (effet de pile), qui a pour effet de consommer l'un par rapport à l'autre. L’eau se charge en effet d’ions qui peuvent détruire le métal le plus faible.

On installera donc les différents métaux dans l’ordre suivant, de haut en bas :

  • aluminium,

  • zinc,

  • acier galvanisé,

  • cuivre,

  • plomb.


Contacts admis

  • Plomb: plomb protégé par une huile de patine ou plomb laqué.

  • Aluminium: bien que l’aluminium ait un potentiel plus bas que celui du zinc, il se recouvre d’une couche protectrice naturelle, tout comme le zinc. Les deux surfaces passivées ont des valeurs de potentiel très proches, ce qui exclut tout risque de corrosion.

  • Acier galvanisé: la galvanisation consiste à recouvrir l’acier d’une fine pellicule de zinc pour le protéger de la corrosion. Ce contact zinc-zinc ne pose donc aucun problème.

  • Cuivre étamé (cuivre recouvert d’étain): peut être en contact avec le zinc.

  • Acier inox: Inox plombé ou étamé, ferritique et austénitique.

Contacts non admis

Or – Platine – Palladium – Argent – Mercure – Cuivre – Plomb – Étain – Nickel – Cobalt – Cadmium – Fer – Chrome.



Compatibilité du VMZINC avec le bois et les dérivés du bois

Il est interdit d’utiliser une essence de bois non compatible au dessus d’éléments en VMZINC (p. ex. bardage en planches ou en panneaux non compatibles au dessus de VMZINC).

Le lavage du bois et les éventuels acides tanniques/produits de traitement du bois peuvent provoquer une altération prématurée du zinc, la formation de taches sur la patine du zinc ou une décoloration de celle-ci. Votre fournisseur de bois a l’obligation de vous faire savoir si le bois trempé de votre choix est compatible avec le VMZINC.

S’il y a traitement fongicide du bois, celui-ci doit correspondre à la classe de risque 2 des nouvelles normes européennes EN 335 et EN 351.

Les produits de traitement du bois, à base de composés organiques, et appliqués en général par trempage ou badigeonnage, sont inoffensifs pour le zinc.

En revanche, les produits correspondant aux classes de risque 3 ou 4, constitués d’éléments minéraux [type cuivre-chrome-arsenic (CCA), ou cuivre-chrome-bore (CCB)], et appliqués le plus souvent par autoclave, sont à éviter, en raison de l’incertitude qui subsiste quant à leur action corrosive sur le zinc en présence d’humidité.

La compatibilité entre le bois et le VMZINC doit être analysée au préalable, afin d’éviter toute altération du zinc.


VMZINC sur une structure porteuse en bois

Le voligeage est le support de couverture le plus utilisé, car composé d’éléments simples et souples (pour les formes cintrées ou gironnées).

Essences autorisées et interdites

en combinaison avec le VMZINC 

Essences autorisées (compatibles)  Essences interdites
Sapin (rouge ou blanc du Nord) Mélèze
Épicéa Chêne
Pin sylvestre Châtaigner
Peuplier Cèdre rouge ou blanc
  Pin Douglas
  Toutes les essences de bois avec un pH < 5 

Compatibilité entre les produits de bois traité et le VMZINC

Il est indispensable de vérifier, en cas d’utilisation de bois traité, la compatibilité entre les produits de bois traité et le VMZINC (voir le tableau ci-dessous).

Tableau indicatif des produits pour le traitement du bois*
Type de traitement Composants Compatibilité
avec le VMZINC*
   Classe    
Sels métalliques non fixants  sels mono-composants
utilisés dans l'eau
(fluor, bore ou cuivre)
NON C1
Sels métalliques fixants sels métalliques complexes
comprenant du chrome
pour fixer les métaux actifs
(CCA, CCB)
Étude en cours
(voir avec le fabricant) 
C1 à C5
Produits organiques contiennent des
solvants pétroliers
OUI C1 à C3
Émulsions utilisent l'eau
comme véhicule associé à
des substances de synthèse
non hydrosolubles
OUI C1 à C2
Produits mélangés associent des composés
métalliques (cuivre, bore)
à des molécules de synthèse 
à déterminer
(voir avec le fabricant) 
C1 à C4
Créosote composé de substances
actives issues de la
distillation de la houille
à déterminer
(voir avec le fabricant) 
C4

* toujours se reporter à l’avis du fabricant.

Au cas où le bois utilisé n’est pas compatible avec le zinc, il peut être utilisé en combinaison avec le VMZ Zinc plus. Pour connaître l’exacte mise en œuvre de ce complexe, il est conseillé de consulter les brochures de mise en œuvre.

Compatibilité du VMZINC avec les colles et les mastics

S’il est fait usage de supports moins traditionnels (p. ex. panneaux de bois), il y a lieu de vérifier la compatibilité de tous les composants de ces supports (p. ex. colles) avec le VMZINC. En cas de compatibilité, veiller à garantir la ventilation de la face inférieure du VMZINC (voir tableau ci-dessous).

Tableau indicatif des colles et mastics
    Produits autorisés(compatibles)      Produits interdits* (non compatibles) 
Polyuréthanes Silicones acétiques
Silicones non acétiques Époxydes acides
MS Polymères Urées/mélanine/phénol-formaldéhyde 
(collage bois ou panneaux)
  Acryliques (selon le réactif utilisé)
 

Ces listes ne sont pas exhaustives. En cas de contact avec un matériau ne figurant pas dans cette liste, il convient d’examiner si aucun effet préjudiciable ne peut se produire. Le zinc est un produit naturel aux nombreuses propriétés qui sont compatibles ou non avec d’autres matériaux de construction.


Cheminées et conduits des sanitaires

Il convient de prévoir un espace de sécurité incendie et/ou une protection autour des conduits d’évacuation des fumées ou des conduits d’aération en interrompant la menuiserie et le voligeage.

Les retombées de fumées d’une chaudière mal réglée sur le VMZINC peuvent provoquer des dommages irréparables.

Un réglage régulier des appareils de chauffage et l’utilisation d’un carburant répondant aux normes en vigueur permettent d’éviter cette forme de corrosion.

L’utilisation d’un « chapeau » sur les cheminées peut provoquer des retombées de fumées agressives pour le VMZINC. Il est par conséquent conseillé d’utiliser un élément de finition conique non couvert sur les cheminées de chaudières à mazout et pour les feux à bois.

Les retombées d’un conduit de ventilation sanitaire peuvent aussi provoquer des dommages irréparables de type esthétique.

  • Une légère rouille blanche peut apparaître à cause de la condensation (humidité qui ne ressort pas à cet endroit). Ceci peut donc créer un changement de teinte, surtout au début, avant la prise de patine naturelle. Voir si la partie en question est non accessible ou non visible de l’extérieur.

  • Les produits d’entretien pour les WC largement utilisés peuvent créer des dépôts sur le zinc, mais n’iront pas à priori jusqu’à percer le zinc.


Pose d’éléments externes

Il est inévitable que quelqu’un veuille placer sur le toit quelque chose qui demande une attention toute particulière.

Il peut notamment s’agir des éléments suivants :

  • antennes paraboliques,

  • paratonnerre,

  • panneaux solaires.

Pour trouver une solution, vous devez réfléchir à la façon dont un système de toiture VMZINC fonctionne. Ne créez pas de point fixe ou de fixation traversante. En général, la meilleure solution est d’utiliser un élément de finition conique ou des pinces spécialement fabriquées à cet effet. En cas de doute, consultez notre équipe VMZINC.

Si la toiture en zinc doit faire fonction de paratonnerre, nous vous conseillons vivement de consulter des spécialistes en la matière afin de bien faire les connexions de terre pour éviter que le zinc frappé par la foudre ne fonde.